Working for birds in Africa

Bird observations on the Indian Ocean island of Rodrigues, March-June 1999

p 16-24

Quand I'île de Rodrigues fut colonisée par I'homme, en 1691, elle comptait au moins 17 espèces de vertébrés endémiques, dont 12 oiseaux, quatre reptiles et une roussette. Toutes, sauf trois, sont maintenant éteintes. L'extinction de cette faune est supposée avoir été provoquée par la destruction de la forêt indigène et la prédation par des mammifères introduits. Les trois espèces encore présentes, le Foudi de Rodrigues Foudia Flavicans, la Rousserolle de Rodrigues Acrocephalus rodericanus et la Roussette de Rodrigues Pteropus rodericensis, sont considerées comme étant menacées. Les populations du foudi et de la rousserolle ont été recensées du 31 mars au 5 juin 1999; 1'habitat occupé a également été étudié. La population du foudi a été estimée à au moins 911 individus et celle de la rousserolle à au moins 150. La végétation ligneuse indigène ayant complètement disparu, les deux espèces survivent dans des zones dominées par des arbres et arbustes introduits. Malgré le fait que leurs effectifs aient augmenté de façon significative depuis la fin des années 1960, principalement à cause de la régénération de la végétation ligneuse, leur expansion est probablement limitée par la prédation des mammifères introduits et les effets négatifs des cyclones. Les oiseaux indigènes et introduits observés pendant les recensements sont brièvement présentés et des détails sont fournis sur deux espèces occasionnelles, le Chevalier de Sibérie Heteroscelus brevipes et le Martinet épineux Hirundapus caudacutus, observées pour la première fois sur I'île.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by