Working for birds in Africa

Dry season refuges for survival in Africa

p 13-16

Les huits années d'études dans l'est des régions montagneuses du Zimbabwe, et les 16 années précédentes d'études au Malawi, donnent d'importantes mais non quantifiables, évidences que beaucoup d'espèces d'Afrotropicales passerines font de réguliers ou érratiques mouvements en réponse aux conditions crées par les saisons sèches. Si un prolongement de la sècheresse avait lieu, ces sites de saisons sèches f'eraient d'importants refuges pour beaucoup de passerines. L'étude de genre Nectarinia indique que les oiseaux adultes sont plus adaptés pour survivre dans ces conditions. Quelques espèces de petites passerines d'afrique auraient une espérance de vie plus lonque que leurs espèces similaire vivant en Europe, mais plus d'informations serait à exiger.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1184309

Southmedia

Web site designed and built by