Working for birds in Africa

Kungwe Apalis Apalis [rufogularis] argentea: a summary

pp 176-184

L’Apalis de Moreau Apalis [rufogularis] argentea : une synthèse.
L’Apalis de Moreau Apalis [rufogularis] argentea est confiné aux forêts submontagnardes du sud du Rift Albertin et des monts Mahale à l’ouest de la Tanzanie. Il est considéré soit comme une espèce à part entière (A. argentea, comprenant A. a. eidos), soit comme une (ou deux) sous-espèce(s) de l’Apalis à gorge rousse A. rufogularis. En plus de la confusion taxinomique, l’identification sur le terrain est gênée par le traitement inexact figurant dans les guides de terrain. En nous basant sur des observations directes, des photos, des spécimens et la littérature, nous examinons certaines de ces questions et présentons une synthèse connaisssances actuelles sur ce taxon. L’apparente absence de différences en ce qui concerne l’écologie, les mensurations et les vocalisations entre l’Apalis de Moreau et l’Apalis à gorge rousse, et les différences minimes de plumage, indiquent qu’il s’agit d’une seule espèce. Les différences entre argentea et eidos sont minimales, même pour la reconnaissance de sous-espèces. La meilleure façon d’identifier l’Apalis de Moreau sur le terrain et de le distinguer des sympatriques Apalis cendrée A. cinerea et Apalis à tête brune A. alticola, est de se baser sur les vocalisations car la couleur de la calotte (gris chez l’Apalis de Moreau) et du manteau (lavé de vert chez l’Apalis de Moreau) sont difficiles à observer chez une espèce qui occupe la canopée. Contrairement aux illustrations de la plupart des guides de terrain, la couleur de l’œil est brun rougeâtre tandis que le front et les lores ont la même couleur que le reste de la tête.

Summary.
Kungwe Apalis Apalis [rufogularis] argentea is confined to lower montane forest in the southern Albertine Rift and the Mahale Mountains of western Tanzania. It is variously treated as a separate species (A. argentea, including A. a. eidos), or both these taxa are considered subspecies of Buff-throated Apalis A. rufogularis. To add to the taxonomic confusion, correct field identification is hampered by inaccurate treatment in field guides. Here we draw on field observations, photographs, specimen details and published literature to address some of these issues and summarise what is known of the taxon. The apparent lack of differences in ecology, biometrics and vocalisations between Kungwe Apalis and Buff-throated Apalis, and only very minor differences in plumage, suggest that they are conspecific. Differences between argentea and eidos are minimal, even for the recognition of subspecies. Field identification and differentiation from sympatric Grey Apalis A. cinerea and Brown-headed Apalis A. alticola is best based on vocalisations, as crown (grey in Kungwe Apalis) and mantle colour (washed green in Kungwe Apalis) are hard to observe in a canopy-dwelling species. Eye colour is reddish brown and the forecrown and lores are concolorous with the rest of the head, contrary to depictions in most field guides.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by