Working for birds in Africa

Predation of seabird eggs by Common Mynas on Bird Island, Seychelles, and its broader implications

pp 162 - 170

Prédation d’œufs d’oiseaux de mer par le Martin triste Acridotheres tristis à Bird Island, Seychelles, et ses implications plus larges. Des études récentes sur des oiseaux de mer nichant à Bird Island, Seychelles, ont démontré la capacité des Martins tristes Acridotheres tristis d’infliger une prédation importante à des œufs si d’autres facteurs, en particulier le dérangement par l’homme, entrent en jeu. Des observations sur d’autres îles des Seychelles indiquent que la prédation et l’ingérence des Martins tristes pourraient également empêcher l’etablissement de colonies fondatrices par des oiseaux de mer qui sont en train d’étendre leur aire de distribution, ou des tentatives de ré-établissement de colonies d’oiseaux de mer sur des îles d’où elles ont été éliminées par des activités humaines. Des Martins tristes ont été introduits sur maintes îles tropicales dans les trois océans majeurs, et les impacts sur les oiseaux de mer identifiés ici sont insidieux et peuvent être plus répandus que l’on ne pense. Ceci doit être pris en compte par les chercheurs concevant des études d’oiseaux de mer et par ceux entreprenant des projets d’éco-tourisme sur des îles où se trouvent des Martins tristes.

Summary. Recent studies of nesting seabirds on Bird Island, Seychelles, have demonstrated the capacity for Common Mynas Acridotheres tristis to inflict high predation on eggs when combined with other factors, especially human disturbance. Observations on other islands in Seychelles suggest that predation and interference by Common Mynas might also inhibit the establishment of founder colonies by seabirds that are expanding their ranges, or attempts to re-establish seabird colonies on islands from which they were once extirpated by human activities. Common Mynas have been introduced on many tropical islands in the world’s three major oceans, and the impacts on seabirds identified here are insidious and may be more widespread than presently appreciated. This must be taken into account by researchers designing studies of seabirds and by those undertaking eco-tourism developments on islands where Common Mynas are present.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by