Working for birds in Africa

Unusual nest sites of Réunion Stonechat Saxicola tectes high in trees

p 204-208

Des nids du Traquet de la Réunion Saxicola tectes haut dans des arbres—une réponse à une augmentation du risque de prédation au sol? En decembre 2003, des Traquets de la Réunion Saxicola tectes ont été observés occupant des territoires dans la plupart des habitats à haute altitude dans le nord de l'île. Cinq nids ont été trouvés, dont deux juste au-dessus du sol sur des talus, deux à une hauteur d'environ 9 m et 12 m dans des arbres du genre Cryptomeria, et un à environ 7 m dans fougère arborescente Cyathea sp. L'emplacement du nid à une hauteur élevée au-dessus du sol est inhabituel pour le Traquet de la Reunion, une espèce endémique commune de l'île de la Réunion, et le genre Saxicola en général. Des emplacements pareils sontils communs quoique restés inaperçus jusqu'à présent? Ou sont-ils dûs à l'absence locale de sites de nidification typiques, à un niveau localement élevée de dérangement, ou à une augmentation du risque de prédation des nids au sol par des mammifères predateurs introduits? Cette dernière hypothèse semble être la plus plausible. Des études plus poussées sont toutefois nécessaires afin de déterminer si l'utilisation d'arbres comme site de nidification est un phénomène de plus en plus fréquent, ce qui pourrait avoir des implications pour la conservation.

Summary. In December 2003, territory-holding Réunion Stonechats Saxicola tectes, a common Réunion endemic, were encountered in most habitat types at higher elevations in the north of the island. Five nests were found, of which two were low above the ground on banks, whilst two were at c.9 m and c.12 m in Cryptomeria trees, and one at c.7 m in a tree fern Cyathea sp. Nest sites high above the ground are unusual for Réunion Stonechat and the genus Saxicola in general. Potential explanations include such sites being a more common but to date overlooked or unpublished trait of Réunion Stonechat, a local lack of typical nest sites, a locally high level of disturbance, or increased predation risk of ground nests by introduced mammalian predators. The latter explanation seems most likely. However, more detailed studies are required to investigate if tree nests are an increasingly frequent phenomenon with potential conservation implications.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1184309

Southmedia

Web site designed and built by