Working for birds in Africa

Rare birds in Morocco: report of the Moroccan Rare Birds Committee (2004-2006)

p 23-36

Les oiseaux rares au Maroc: rapport de la Commission d’Homologation Marocaine (2004–2006). Après les trois premières synthèses triennales parues dans le Bulletin de l’African Bird Club (Bergier et al. 2000, 2002, 2005a), ce nouveau rapport détaille les 129 données analysées entre 2004 et 2006, dont 118 ont été acceptées (voir Tableau 1) soit un taux d’acceptation  de 91,4%. Les rapports annuels correspondants ont été publiés dans Go-South Bulletin (Bergier et al. 2005b, 2006, 2007).

Neuf espèces / sous-espèces ont été signalées pour la première fois au Maroc. Il s’agit de sept espèces apparemment d’origine sauvage (catégorie A): Puffin du Cap Vert Calonectris (diomedea) edwardsii, Fuligule à tête noire Aythya affinis, Faucon concolore Falco concolor, Chevalier criard Tringa melanoleuca, Locustelle de Pallas Locustella certhiola, Pie- grièche isabelle Lanius isabellinus et Pie- grièche masquée Lanius nubicus ; et de deux espèces échappées de captivité (catégories D ou E) : Cygne noir Cygnus atratus et Veuve dominicaine Vidua macroura. La mention du Fuligule à tête noire et celle de la Locustelle de Pallas sont probablement les premières documentées pour l’Afrique continentale.

Parmi les autres faits exceptionnels, il faut souligner le nombre unusuel d’espèces néarctiques qui ont atteint le Maroc à la suite de l’ouragan Wilma en novembre 2005, parmi lesquelles deux Mouettes de Franklin Larus pipixcan (2ème et 3ème pour le Maroc), deux Goélands à bec cerclé Larus delawarensis et une Mouette atricille Larus atricilla (5ème pour le Maroc). Trois Fuligules à bec cerclé Aythya collaris, un Chevalier criard Tringa melanoleuca (1er pour le Maroc, cf. supra), un Bécasseau rousset Tryngites subruficollis (2ème pour le Maroc), un Bécassin à long bec Limnodromus scolopaceus et un Phalarope de Wilson Phalaropus tricolor (5ème pour le Maroc) ont probablement aussi été amenés par cet ouragan. Autre fait remarquable, l’arrivée de trois Pouillots à grands sourcils Phylloscopus inornatus, qui porte à cinq le nombre total de mentions pour le Maroc. Nous enregistrons également, au cours de cette période, la deuxième Bergeronnette citrine Motacilla citreola, la quatrième Sarcelle à ailes vertes Anas carolinensis, les quatrième et cinquième Mouettes à tête grise Larus cirrocephalus et les cinquième et sixième Goélands à ailes blanches Larus glaucoides.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by