Working for birds in Africa

Quest for a phantom - the search for the winter quarters of the Aquatic Warbler Acrocephalus paludicola

p 61-66

À la recherche des quartiers d’hivernage du Phragmite aquatique Acrocephalus paludicola. Le Phragmite aquatique Acrocephalus paludicola est une espèce globalement menacée qui niche en Europe centrale et de l’est, ainsi que dans l’ouest de la Sibérie. Il migre via l’Europe de l’ouest vers l’Afrique sub-saharienne, mais ses quartiers d’hivernage étaient largement inconnus, avec seulement 32 données de novembre à février en Afrique. Pour mettre en place des stratégies de conservation pour des oiseaux migrateurs, il est nécessaire de prendre en compte l’ensemble des habitats utilisés durant un cycle annuel. En février 2007, l’AWCT a organisé une mission au Parc National du Djoudj, au Sénégal, où 19 personnes de dix pays européens ont été rejointes par 20 ornithologues sénégalais et mauritaniens. En deux semaines, 56 Phragmites aquatiques ont été capturés et d’autres observés. Avec ce résultat inespéré, l’expédition a découvert une importante zone d’hivernage pour l’espèce. À l’avenir, les contrôles de bagues, l’analyse des isotopes et des échantillons de sang, ainsi que l’étude des habitats utilisés par l’espèce devraient aider à localiser de nouveaux sites d’hivernage en Afrique de l’ouest et dynamiser la coopération internationale pour la conservation de cet oiseau.

Summary. Aquatic Warbler Acrocephalus paludicola is a globally threatened species which breeds in central and eastern Europe and in western Siberia. It migrates, via Western Europe, to sub-Saharan Africa, but its precise wintering grounds were hitherto unknown, with only 32 published records between the months of November to February from Africa. To develop conservation strategies for migratory bird species, all habitats used throughout the annual cycle must be considered. In February 2007 the AWCT led an expedition to Djoudj National Park, Senegal, where 19 members of the AWCT from ten European countries were joined by 20 ornithologists from Senegal and Mauritania. Fifty-six Aquatic Warblers were mist-netted and more observed in two weeks. With this unexpected result, the expedition had discovered an important wintering area of the species. In the future, ring recoveries as well as the analyses of isotopes of plugged feathers, blood samples and habitats used will help to indicate more potential sites where Aquatic Warblers may spend the non- breeding season in West Africa, and will stimulate further international cooperation for the species’ conservation.

Copyright © African Bird Club. All rights reserved.
UK registered charity 1053920

Southmedia

Web site designed and built by